Première journée : l’heure des technologies – spécial « techos » ;)

Première journée : l’heure des technologies – spécial « techos » ;)

Ce matin, dans une grande salle des conférences presque comble, on a pu entendre les architectes logiciel et les product managers d’hybris décrire les technologies utilisées par la plateforme et leur évolution, présenter les vertus du data hub comme clef de la scalabilité et de la connectivité, avant que Karsten Hartmann, Product Manager CPQ (Configure Price Quote) chez SAP, n’évoque l’intégration d’hybris et de SAP quelques dix-huit mois après que le grand éditeur allemand ait fait l’acquisition du leader des plateformes de commerce omni-canal.

S’agissant du datahub, présenté comme la clef de la scalabilité et de la connectivité de la plateforme, il a été dit qu’hybris nécessite des installations de plus en plus importantes, au sein d’architectures d’une complexité croissante. Confronté à de tels défis, l’éditeur explique que de nouvelles approches s’avèrent nécessaires. Qu’il est désormais question de « clusters de clusters » (plateformes hybris interconnectées) et d’une utilisation du datahub comme solution « hybris-to-hybris » pour le dialogue entre ces plateformes (« clusters ») : par exemple, un cluster PCM dialogue via le data hub avec des clusters webshops.

Pour ajouter des fonctionnalités à la solution, l’architecture « Core – Core + » est confirmée. Le « Core » (plateforme hybris originelle) devient l’orchestrateur de modules « Core+ ». Un module « Core+ » est un module autonome pour le paiement, le management des commandes (OMS ou Order Management System), etc. Techniquement, les « Core+ » utilisent des technologies NoSQL (MongoDB) pour le stockage, et Rest pour le dialogue avec le « Core ». A la clé, une scalabilité fonctionnelle pour tous les intégrateurs et les clients.

Le rôle stratégique du Data Hub dans l’architecture hybris se voit donc confirmé. Un nouveau module spécifique au Data Hub apparait dans le nouveau backoffice hybris (fonctions de chargement, quickupload).

Tout un ensemble de connecteurs « Out Of The Box » entre SAP et hybris est par ailleurs mis à disposition pour accélérer drastiquement les projets d’intégration. La partie spécifique vient ainsi s’intégrer, soit du côté externe (Raw Items) soit du côté hybris (Target Item). Dans ce cadre, différents scénarii ont été présentés : première intégration, ajout d’un fournisseur, déploiement d’un frontal dans le Cloud, intégration d’analytics, etc.

Merci à Jérôme Fraissinet pour sa contribution éclairante…